Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SolutionAreas_DSFLa transparence dans la responsabilité des données est une exigence fondamentale pour assurer la cohérence et la qualité des données ainsi que pour définir des rôles dans la gestion proactive des données.

Le cadre de gestion de données (DSF) permet d’établir et de contrôler les propriétaires des données au sein de l’organisation. Il permet également d’associer le contenu des services de fichiers avec des projets, départements et unités commerciales et/ou organisationnelles.

Besoins satisfaits

Comprendre quelle entité commerciale/ département/ équipe fonctionnelle est responsable de quelles données.
Etablir et maintenir une structure hiérarchique de gestionnaires de données (Data Stewards).
Mise en place de fondations permettant de garantir que les responsables de données soient bien assignés à leurs données.

Fonctionnalités principales

Les fonctionnalités suivantes ne sont disponibles que dans le périmètre fonctionnel «Cadre de Gestion de Données » (DSF) :

Tags de chemin et colonnes intelligentes
Possibilité d’étiquetage des référentiels de données à l’aide des liens avec Active Directory ou d’autres bibliothèques externes ainsi que de la manipulation de chaînes de caractères ou d’expressions régulières.
Intégration avec les systèmes de workflow RH (Ressources Humaines)
Possibilité d’intégrer NSS aux systèmes de flux de travail RH ou de gestion d’identité de l’entreprise garantissant ainsi la capacité de la solution à suivre les changements de personnel et à maintenir une hiérarchie en ce qui concerne les propriétaires des données.

Exemples d’utilisation

Utilisation de la structure d’un système de fichiers et des noms de fichiers conjointement à l’intégration de l’Active Directory afin d’établir à qui appartiennent des données.
Intégration de produits tiers, types ITSM, RH ou de fichiers externes afin d’établir à qui appartiennent les données.
Configuration de multiples couches d’appartenance : gestionnaires de données individuels, projets, départements ou unité organisationnelle auquel le gestionnaire de données appartient, ainsi que la localisation géographique, le bureau ou le datacenter.
Mise à jour régulière de la base de données des propriétaires de données en fonction des règles configurées.
Création de tableaux de bord récapitulatifs pour les responsables désignés montrant la répartition des données par utilisateur.
Utilisation du Cadre de Gestion de Données (DSF) comme point de départ à la configuration des autres périmètres fonctionnels.

Note: Le Cadre de Gestion de Données (DSF) est avant tout une méthode permettant l’utilisation de périmètres fonctionnels supplémentaires. Dans de nombreux cas, cela doit être considéré comme une condition préalable à l’utilisation des périmètres fonctionnels supplémentaires.

Retour en haut